Public Outreach

  • Alien trails
    Rencontres de type exotique 

    Pas besoin d’aller loin pour trouver de l’exotisme. Ici, chez nous, ou ailleurs, chez d’autres, des espèces tout à fait exotiques sont bien installées, parfois pour le meilleur, parfois pour le pire, souvent sans qu’on ne les remarque. Du 9 juin 2018 au 10 février 2019, le Musée d’histoire naturelle de Fribourg (MHNF) présente ces espèces et leur histoire dans sa nouvelle exposition temporaire « Espèces introduites, - ici et ailleurs ». En marge de l’exposition, le MHNF, en collaboration avec le groupe de Sven Bacher de l’Université de Fribourg et soutenu par le Fonds national suisse, a mis en place deux chasses au trésor – des Alien Trails, et monté la troupe des Global Trotters pour partir à la rencontre du grand public. Les Alien Trails, l’une dans la ville et l’autre dans le Jardin botanique, permettent à tous de découvrir les espèces venues d’ailleurs présentes dans la nature d’ici, et les Global Trotters, cinq organismes exotiques échappées du musée, se mettent en scène pour raconter leur parcours.

    Transportés par les hommes lors de leurs voyages, des organismes de toutes sortes ont été introduits dans de nouveaux habitats au fil des siècles. Avec la contribution volontaire ou accidentelle, directe ou indirecte des hommes, ces organismes atteignent des régions qui leur sont naturellement inaccessibles. Le rythme et la probabilité de ces nouvelles colonisations suivent de près les déplacements d'hommes et de marchandises, toujours plus fréquents et toujours plus lointains, dans un monde désormais globalisé. Ces colonisations ne sont pas toujours sans conséquence, tant pour la biodiversité locale que pour les sociétés humaines, c’est pourquoi elles sont l’objet d’étude de la part de la communauté scientifique dédiée à la recherche sur les invasions biologiques.

    Du 9 juin 2018 au 10 février 2019, le Musée d’histoire naturelle de Fribourg (MHNF) présente sa nouvelle exposition temporaire « Espèces introduites, - ici et ailleurs ». Illustrées par diverses espèces d’animaux, de plantes et de champignons d’ici et d’ailleurs, l’exposition raconte ces histoires de peuplement. Une invitation à la réflexion sur un des défis majeurs de notre temps.

    Le vernissage de l’exposition aura lieu le vendredi 8 juin 2018 à 18h00. Toutes et tous sont cordialement invités.

    En marge de l’exposition, le MHNF, en collaboration avec le groupe de Sven Bacher de l’Université de Fribourg, a constitué une petite troupe de personnages costumés – les Global Trotters - qui vont se mélanger à la population fribourgeoise au cours de l'été, et a préparé deux chasses au trésor – des Alien Trails - sur le thème des espèces exotiques. Ces activités ont pu voir le jour grâce au soutien financier du Fond national suisse dans le cadre du projet Agora qui a pour ambition de favoriser l'échange entre le monde scientifique et le public.

    Les cinq Global Trotters, échappés de l'exposition, vont permettre aux invasions biologiques de sortir des auditoires et monter sur scène pour rencontrer le public fribourgeois. Ils seront présents au vernissage de l'exposition, vont faire leur apparition à la fête de la musique le 21 juin 2018 et monteront sur scène au Port de Fribourg le 17 juillet 2018 à 18h30. Pour plus d'informations (Performance dans l'espace public J’Y SUIS, J’Y RESTE!) .

    Des dates ultérieures d’apparitions et d’interventions des Global Trotters seront annoncées au fur et à mesure sur la page www.expoiciailleurs.ch  

    Dès le 9 juin et jusqu’à fin octobre, les Alien Trails, l’un dans la ville et l’autre dans le Jardin botanique de l’Université de Fribourg, permettent aux petits et aux grands de rencontrer les espèces exotiques dans la nature. Dans la ville, les joueurs se glissent dans la peau d’un raton laveur. Guidé par l’application mobile Actionbound, ils explorent Fribourg à travers les yeux et les oreilles de cette espèce exotique. Ce parcours dure environ 2h et commence devant la porte du MHNF. Dans le Jardin botanique les plus jeunes peuvent partir au secours du jardiner et suivre un parcours parsemé d’énigme à résoudre pendant 30 minutes. Ce parcours, disponible en version papier et électronique, peut être commencé depuis chacune des deux entrées du Jardin botanique. Les deux parcours sont accessibles même en dehors des horaires d’ouverture du MHNF.

    Pour plus d’informations sur l’exposition, les performances des Global Trotters et des Alien Trails, retrouvez nous sur notre site internet.

  • Lab2Rue

    Le domaine de la biologie est en constante évolution. Dans l'objectif d'actualiser l'enseignement de la biologie dans les écoles et dans une visée d'éducation citoyenne, une collaboration a été établie avec Dr Chevron, didacticienne de la biologie à la Faculté des Lettres. Pour répondre aux besoins urgents des écoles en matériels et en propositions d'enseignement, nous avons imaginé un mini laboratoire itinérant et l'avons appelé Lab2rue.

    Swiss Network of Public Biolabs

    Lab2rue fait partie d'un réseau suisse de laboratoires publiques, tels que l'Eprouvette à Lausanne, l'Ideatorio au Tessin, le Technorama à Winterthur, the Novartis School lab à Bâle, le Life science Learning Center à Zürich, le MobilLab à St-Gall, BioOutils à Genève ou encore le Bioscope à Genève. Le réseau s'est déjà réuni deux fois et malgré la différence de taille avec ses partenaires, Lab2rue y contribue de manière importante avec ses protocoles originaux et son concept de laboratoire mobile.

    Les offres de Lab2rue

    Apprendre avec elegans

    « Apprendre avec elegans » sont de tous nouveaux ateliers conçus par Lab2rue qui visent à introduire le petit nématode Caenorhabditis elegans (C. elegans) dans les classes pour l’étude de processus biologiques fondamentaux tels que la reproduction. C. elegans est un organisme modèle déjà bien connu des chercheurs. Il est facile à propager, à observer et à manipuler. 

    Grâce au soutien financier du fonds de recherche de l’Université Lab2rue a mis au point 3 protocoles à l’usage des enseignants du secondaire II. Ces protocoles contiennent toutes les indications pour la réalisations d’une expérience avec C. elegans, mais également du matériel didactiques tels que des fiches explicatives, qui sont le résultats d’un tri parmi les nombreuses ressources à disposition sur la toile au sujet du ver C. elegans.

    •    La reproduction
    •    Le génotypage par PCR
    •    L’olfaction 

    Les vers, les protocoles d’expériences, ainsi que le matériel didactique sont à disposition sur demande à chantal.wicky@unifr.ch.
    Kit de génotypage par PCR 50.- pour 20 élèves
    Vers pour la reproduction ou l’olfaction 40.- pour 20 élèves

    Les Valises ADN

    « Les valises ADN » contiennent tout le matériel qui permet d’analyser des fragments d’ADN : matériels et réactifs pour électrophorèse sur gel, pipettes, pointes de pipettes, tubes, statifs, micro-centrifugeuse etc. Ces valises sont en prêt au musée d’histoire naturelle http://www.fr.ch/mhn/fr/pub/ecoles/valise_adn.htm

    Ces valises sont conçues pour être utilisées dans les collèges (niveau secondaires II) et sont accompagnées de plusieurs protocoles à l’usage des enseignants :
    •    Bactéries amies ou ennemies ? Quand l'ADN "s'emmêle"...
    •    L'ADN dans les enquêtes criminelles
    •    L'ADN dans les diagnostics médicaux

    Les protocoles d’expériences peuvent être directement téléchargés sur le site du Musée d'histoire naturelle de Fribourg.
    Ces valises sont également utilisées par le Musée pour animer ses ateliers « Science et spaghetti » où les participants analysent l’ADN d’une scène de crime installées dans le Musée.

    La valise ADN fait actuellement l’objet d’une adaptation pour le secondaire I. En effet l’enseignement de la génétique fait désormais partie du plan d’étude romand (PER) et de nouveaux outils sont nécessaire pour accompagner cet enseignement. Soutenu par l’Académie des sciences (financement MINT) Lab2rue s’est introduit dans les classes du secondaire I avec une valise ADN et des protocoles adapté à leurs besoins et au PER. L’introduction de cette valise a été accompagnée par une enquête auprès des enseignants, afin d’évaluer leurs besoins et leur appréciation de l’outil.

    Les formations continues

    Lab2rue organise régulièrement des formations continues afin d’encourager les enseignants à utiliser ses outils. 2 formations continues ont eu lieu ce printemps 2017 sur les ateliers « Apprendre avec elegans ». Les enseignants, au total 24 participants, ont pu tester les protocoles, observer les vers et évaluer le matériel didactique. Ils se sont montrés très enthousiastes à l’idée d’importer C. elegans dans leurs classes et de l’utiliser pour l’enseignements de processus biologique tels que la reproduction. Les retombées de cette formation continue ne se sont pas faites attendre : 18 classes (env. 200 élèves) ont profité de nos ateliers pour la période entre février et mai 2017.
    Lab2rue a également été invité à organiser un workshop sur « La reproduction avec elegans » dans le cadre du symposium organisé par le réseau « BioValley College Network » à Basel (2017). Ce réseau réunit des enseignants de France, d’Allemagne et Suisse.

    Collaborateurs-trices à Lab2rue

    Guillaume Murat, Lola Hostettler, Nastacia Rascenet (projet MINT), Sébastien Riedo et de nombreux étudiants-tes en formation pour l’enseignement au secondaire à l’Université de Fribourg.

  • Jardin Botanique

    Créé en 1937, le Jardin botanique de l’Université de Fribourg a pour mission de sensibiliser le public à l’importance du monde végétal pour la vie sur Terre. Il participe à des programmes destinés à la conservation d’espèces rares du canton. Parallèlement, il soutient l'enseignement à la Faculté des Science et mène des projets de recherche sur des espèces végétales spécifiques du monde entier.

    Offre

    Gratuit et ouvert tous les jours de l’année, le Jardin botanique présente quelque 5 000 espèces réparties en 21 secteurs (serres tropicales, arboretum, plantes aquatiques, jardin alpin, etc). Ses collections vivantes comprennent des plantes sauvages et cultivées, médicinales ou utilitaires, ainsi qu’un secteur consacré aux plantes menacées.

    En savoir plus

    Manifestations

    Jardiner en culottes courtes ? Apprendre à tailler ses arbres fruitiers ? Suivre des conférences sur les thématiques de recherche du moment ? Tout au long de l’année, le Jardin propose un riche programme de manifestations ludique et ambitieux à la fois, à destination du public et des familles. Parmi les incontournables, le Marché de printemps : plus d’une vingtaine d’exposants y proposent chaque année leurs plantons, leurs graines et leurs produits artisanaux. Chaque mois de mai, le Jardin redevient aussi « l’oasis vert » de la Nuit des Musées :  à cette occasion, les portails restent ouverts jusqu’à minuit, et ce superbe parc accueille concerts et animations à la lumière des torches.

    En savoir plus

    Livres grand public

    Vulgariser la science, c’est aussi produire des textes de référence attrayants et accessibles à chacun. Le Jardin publie régulièrement des livres et des brochures grand public sur les arbres et les familles botaniques qu’il accueille. Pour tout savoir sur les secrets des érables ou les dernières avancées de la systématique botanique, c’est par ici !

    En savoir plus

    Visites guidées

    Pour les groupes, les entreprises et pour les classes scolaires, le Jardin propose des visites guidées adaptées à l’âge et au niveau de connaissances des participants, en français et en allemand. Des serres tropicales à l’arboretum, l’équipe du Jardin vous dévoile les trésors méconnus de ses plantes.

    En savoir plus

  • BioInformatique
    L'atelier "Pizza métagénomique"

    Créé par la Dr Marie-Claude Blatter et Sandrine Pilbout de l'institut Suisse de Bioinformatique pour "(R)amène ta Science" en 2013 à Genève, cet atelier a été donné dans plusieurs événements ouverts au public à Genève ainsi qu'à Fribourg dans le cadre de la journée Portes Ouvertes de l'UniFr Explora 2016 (env. 30 participants) et lors de la Nuit des Musée en 2017 (env. 40 participants).

    Le but de cet atelier est double, d'abord de mettre en avant la "bioinformatique", une discipline encore peu connue à cheval entre plusieurs branches (Biologie, Médecine, Informatique, Mathématiques, Statistiques etc…) et ensuite d'éveiller la conscience du public sur la puissance du séquençage de l'ADN à haut débit.
    La provenance des aliments est une information cruciale pour les consommateurs. L'idée de cet atelier a germé dans la tête des chercheurs suite à l'affaire de la viande de cheval trouvée frauduleusement dans des lasagne au boeuf en 2013.
    Grâce aux nouvelles technologies de séquençage, il devient possible d'obtenir, rapidement et à bas coût, des séquences d'ADN génomique de presque n'importe quel composé vivant. Cet ADN (ou patrimoine génétique) est une signature plus précise que des empreintes digitales. En combinant ces séquences et des bases de données, la bioinformatique permet de reconnaitre l'espèce et même parfois l'individu à qui cet ADN appartient. 
    En partant de ces considérations, notre atelier "Pizza Génomique" met en scène une application de la bioinformatique sous forme d'une enquête de type "police scientifique".
    Les participants se verront remettre des séquences d'ADN tirées au hasard d'une pizza, on appelle cela un mélange d'ADN "métagénomique" car il peut contenir plusieurs génomes. 
    A partir de ces séquences (des petits fragment de génome), les participants devront chercher dans les bases de données bioinformatiques des séquences identiques ou similaires qui permettront alors d'identifier leurs propriétaires légitimes dans une pizza, par exemple: la tomate, les olives, les anchois, etc… Mais aussi des propriétaires illégitimes, comme des bactéries pathogènes, des virus, ou d'autres contaminants indésirables, comme les cheveux du cuisinier… 
    Dr Laurent Falquet, responsable de la plateforme Bioinformatique

     

  • BioImage
    Bioimage Unifr at the Nuit des Musées/Nacht der Museen

    On the night of the 20iest of May, 2017, Bioimage UniFr opened its caves to the public of Fribourg.  Around 60 persons, mostly families with children took the opportunity to discover the small world of unicellular organisms and the microstructure of brains and neurons.  Bioimage UniFr with the help of several volunteers demonstrated different types of microscopic techniques to interested visitors and explained their research aims to the laymen.  A particular highlight was a display of microscopes from the late 19th/early 20iest centuries that were kindly provided by the Department of Biology. The single ocular type microscopes let some children wonder whether researchers were one-eyed cyclops at that time.