Conseil décanal10.07.2018

Trois questions au Prof. Dr. Uberto Motta


Après un Master (1986) et un doctorat (1991) à l’Université Catholique de Milan, Uberto Motta a été post-doctoral fellow à Leuven (1994 et 1997), Lausanne (1995-1996) et Harvard (2000-2001 et 2003). Entre 2003 et 2011, il a été professeur en théorie de la critique littéraire et en littérature italienne à Milan. Arrivé à Fribourg en 2011, Uberto Motta a eu le grand plaisir d’être accueilli par une communauté académique très stimulante et par des étudiant·e·s passionné·e·s.

Quelles compétences particulières apportez-vous à la Faculté ?​

J’aimerais transmettre à la Faculté, aux professeur·e·s, aux étudiant·e·s, aux assistant·e·s et au personnel administratif l’idée que l’on peut toujours apprendre et s’améliorer à travers le dialogue et la collaboration, surtout lorsque l’on croise les savoirs, les compétences et les méthodologies. Et même si cela nous demande un peu de patience et nous oblige à sortir du nos habitudes pourtant si confortables.

Quelle est votre vision de l’enseignement ?

Enseigner… c’est se remettre en question tous les jours, afin de regarder nos sujets de recherche avec les yeux de nos étudiant·e·s tout en leur donnant la possibilité de les regarder avec nos propres yeux. Comme l’avait dit Gianfranco Contini, professeur d’Italien, ici à Fribourg, entre 1938 et 1952, tout problème pédagogique est un problème d’amour, ce qui nous pousse à aller au-delà de la simple transmission du savoir.

Une question plus personnelle pour finir: quelle est votre destination de vacances cette année ?

J’irai en Croatie, avec ma femme, notre fils et notre chien, pour profiter de la mer, mais aussi pour visiter des parcs et des villes comme Šibenik et Split, qui promettent de nous faire découvrir de nouvelles facettes de la culture et de l’histoire européennes.