Ethique et philosophie politique (epp)

L’Ethique présuppose certaines conceptions de sémantique, d’actions, de jugements de valeurs et de construction théorique, dont l’étude relève du domaine de la méta-éthique. L’éthique normative vise avant tout à élaborer des méthodes en vue de confirmer ou de justifier des hypothèses morales. Elle tente aussi de répondre à la question des normes et des valeurs selon lesquelles les sociétés devraient s’orienter. Ainsi un de ses champs d’application concerne la prise de décisions tant individuelles que collectives. Quant à l’éthique appliquée, elle évalue de manière critique les résultats des développements scientifiques et technologiques dans différents domaines (éthique animale, bioéthique, éthique médicale, éthique économique, éthique environnementale etc.).

À la différence de l’éthique, la philosophie politique se consacre aux réalisations juridiques et institutionnelles des normes et des valeurs morales. Il en résulte un rapport étroit avec les théories du droit et de l’État et des collaborations possibles avec des disciplines voisines telles que le droit ou les sciences politiques. La philosophie politique aborde également les questions posées par les théories de la société et la philosophie de l’histoire. L’enseignement couvre un large éventail de thématiques historiques et systématiques.

  • Enseignement et recherche

    L'enseignement de l‘éthique et de la philosophie politique est abordé sous différents approches: éthique analytique, éthique appliquée et casuistique, philosophie du droit, philosophie de l’histoire et des religions, théories de la démocratie, théories de la justice, théories du contrat, utilitarisme, pragmatisme. Les études couvrent un large éventail de thématiques historiques et systématiques. Une attention particulière est donnée à l’éthique et à la philosophie politique modernes et contemporaines (XVIIe -XXe siècle) ainsi qu’aux questions actuelles afférentes à la guerre, la paix, la tolérance, la démocratie, la citoyenneté, la critique de la religion, la théorie de la punition, la justice, les droits de l’homme, l’éthique animale et environnementale, ou encore l’éthique des migrations. Les étudiants avancés ont la possibilité de choisir et d’approfondir un aspect particulier et de se spécialiser dans un domaine de l’éthique ou de la philosophie politique. La recherche se concentre sur la philosophie pratique moderne et contemporaine, avec un intérêt particulier pour la philosophie moderne et pour la philosophie classique allemande, pour le spiritualisme et la mystique moderne (Jakob Böhme et successeurs), pour la théodicée, le panthéisme, le pessimisme, les Lumières et Anti-Lumières, le mal.

  • Collaborateurs
    • Jean-Claude Wolf, Prof.ord.
    • Angela Martin, Ass.-doct.
    • Maude Oullette-Dubé, Ass.dipl.
    • Martin Bondeli, Ass.-doct. FNS, Ch.C.
    • Silvan Imhof, Ass.-doct. FNS