Thèses de doctorat soutenues

Die Therapie grammatischer Entwicklungsstörungen mittels Video-Self-Modeling (2018)

Autor: Dr. Christoph Till
Betreuer: Prof. Dr. Erich Hartmann

Die Behandlung grammatischer Entwicklungsstörungen hat sich laut Metaanalysen als besonders schwierig erwiesen. Das gleiche gilt auch für den Transfer des Gelernten auf die Spontansprache des Kindes. Von daher besteht ein Bedarf an Therapieansätzen zur Behandlung grammatischer Entwicklungsstörungen, die einerseits den Erwerb, andererseits auch den Transfer grammatischer Strukturen ermöglichen.

Video-Self-Modeling (VSM) könnte ein solcher Ansatz sein, da sich diese Methode wiederholt als effektiv beim Erwerb, beim Transfer und der Aufrechterhaltung von (neuen) Verhaltensweisen erwiesen hat. U.a. existieren drei Studien, die die Wirksamkeit von VSM in der Behandlung grammatischer Entwicklungsstörungen nachweisen. Diese Studien sind jedoch von eher niedriger Qualität (Einzelfallstudien, im Detail nicht nachvollziehbare Umsetzung, Ergebnisse teilweise nicht überprüfbar).

Mit dem Dissertationsprojekt liegt nun die erste randomisiert-kontrollierte Gruppenstudie zum Wirksamkeitsnachweis des VSM bei der Intervention von grammatischen Entwicklungsstörungen vor. Die Ergebnisse stehen im Kontrast zu den bisher in der Forschungsliteratur berichteten überaus positiven Effektivitätsnachweisen. Zwar hat sich VSM auch im Dissertationsprojekt als wirksam erwiesen, ist aber nicht effizienter als etablierte Methoden, wie sie in der Logopädie bereits gängige Praxis sind. Einzig in der Steigerung der Selbstwirksamkeitserwartungen scheint VSM einen Vorteil zu haben. Die erwartungswidrigen Ergebnisse bezüglich der Spontansprachleistungen machen aber auch deutlich, dass weitere Forschungsarbeiten zu diesem Thema notwendig sind.

Perception visuelle et olfactive chez les enfants avec un trouble du spectre de l’autisme: implications sur l’acceptation des aliments (2017)

Auteure: Dr Anne-Claude Luisier
Directrice de thèse: Prof. Dr Geneviève Petitpierre

La construction du comportement alimentaire est un phénomène complexe chez une majorité d’enfants avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA). Cette thèse de doctorat vise à mieux comprendre en quoi les particularités perceptives (vue et odorat) des enfants avec un TSA influencent leur acceptation d’un aliment.

Nos résultats montrent que les enfants avec un TSA se distinguent sensoriellement des enfants au développement typique (DT), ces différences dépendent de la nature (visuelle ou olfactive) des stimuli. Les enfants avec un TSA attribuent aussi des valences hédoniques plus basses aux stimuli a priori plaisants, et ce plus significativement pour la modalité visuelle. Finalement, le jugement hédonique est associé au degré de néophobie chez les enfants avec un TSA, ce qui n’est pas le cas chez les enfants au DT.

Les effets d’une familiarisation olfactive sur l’agrément intrinsèque d’une odeur ont ensuite été évalués. Une augmentation de l’expression émotionnelle positive pour l’odeur familiarisée a été identifiée. Deux tiers des enfants, notamment ceux qui ont le plus de particularités sensorielles, choisissent en effet un aliment porteur de cette odeur lors d’un choix alimentaire.

Le point de vue des enfants avec un TSA a également été pris en compte et mis en dialogue avec les résultats issus des neurosciences. Les observations relèvent la pertinence d’une posture d’accompagnement dialogique pour permettre la construction de savoirs sur l’alimentation.

Au-delà, cette étude souligne l’importance de prendre en compte le profil perceptif propre aux enfants avec un TSA lors de la conception d’outils pédagogiques pour accompagner la construction du comportement alimentaire.

Soutiens aux élèves en difficulté scolaire et/ou en situation de handicap dans le cadre de l’école ordinaire : entre adaptations nécessaires et accès au curriculum (2017)

Auteure: Dr Ariane Paccaud
Directeur de thèse: Prof. Dr Gérard Bless

La mise en place de l’intégration scolaire implique de nombreux changements, tant au niveau légal et organisationnel, qu’au niveau des pratiques en classe. La partie théorique de ce travail s’est intéressée à plusieurs thèmes en lien avec la mise en place de soutiens pour les élèves ayant des besoins éducatifs particuliers (BEP) à l’école ordinaire. Divers constats ont été tirés de la revue de la littérature. Premièrement, un manque d’informations est relevé en Suisse et dans le monde au niveau des élèves intégrés et de leurs situations. De plus, il existe une grande variété de formes de soutien et de scolarisation pour ces élèves ; ces dernières ayant un caractère plus ou moins intégratif. Dans le cadre de la prise en charge des élèves BEP à l’école ordinaire, de nombreuses formes d’adaptations de l’enseignement et de l’évaluation existent et divers « statuts » sont attribués aux élèves pour justifier la mise en place de ces adaptations. La recherche empirique met en évidence divers facteurs influençant le type d’adaptations choisies, leur qualité et leur pertinence pour la situation de l’élève.

Deux éléments souvent décrits comme centraux dans le cadre de l’accompagnement des élèves BEP sont les projets pédagogiques individualisés (PPI) et les objectifs qu’ils contiennent. Cependant, leur qualité et leur utilisation sont souvent critiquées dans la littérature empirique. Enfin, il n’est pas possible d’aborder l’intégration scolaire sans mentionner la question de l’accès au curriculum général. La recherche dans ce domaine indique que les acteurs du terrain interprètent ce concept de diverses manières et ont des pratiques variées. Ici encore, plusieurs facteurs en lien avec les élèves BEP, leur forme de scolarisation et leurs enseignants sont mis en évidence pour expliquer les variations d’accès au curriculum général.

Les constats évoqués ci-dessus ont mené à la définition de trois objectifs de recherche :

  • décrire le contexte légal et organisationnel régulant la mise en place des soutiens et des adaptations destinées aux élèves BEP en Romandie ;
  • décrire les profils et les situations des élèves romands bénéficiant de soutien dans le cadre de l’école ordinaire ;
  • analyser les objectifs de soutien fixés pour les élèves BEP et les mettre en lien avec des facteurs liés aux élèves et à leurs situations de soutien.

Les résultats qualitatifs et quantitatifs de ce travail donnent un aperçu des pratiques actuelles en Suisse romande dans le cadre de la mise en place des soutiens aux élèves BEP à l’école ordinaire. Lorsque ces résultats sont comparés à la littérature théorique et empirique sur le sujet, ils suscitent des réactions et des interrogations, notamment en ce qui concerne les conceptions du handicap et de la prise en charge des élèves BEP. Enfin, certains résultats questionnent également l’acceptation et la gestion des programmes individualisés au sein de l’école ordinaire.