Points forts de la Faculté

  • Bien qu’étant la plus grande faculté de théologie de Suisse, elle n’en reste pas moins à taille humaine. Elle favorise l’encadrement  personnalisé et privilégie les contacts entre étudiant·e·s et professeurs, encourageant ainsi leur engagement. 
  • Les vastes combinaisons d’études avec les branches des quatre autres facultés (droit, sciences économiques et sociales, lettres, sciences et médecine) permettent de concevoir un programme d’études sur mesure, répondant aux aspirations et exigences personnelles.
  • Intégrée dans une université d’Etat, elle bénéficie des mêmes conditions que les autres facultés, pour la reconnaissance de ses statuts et de ses diplômes de bachelor, master et doctorat. 
  • Elle est internationale, tant par la représentation du corps professoral et des domaines de recherche que par la provenance des étudiant·e·s. 
  • Fondée en 1890, elle est non seulement la plus ancienne faculté catholique de Suisse, mais aussi la plus importante, avec quelque 500 étudiant·e·s. 
  • Elle couvre tous les domaines de la théologie, grâce à une très large palette de cours dispensés par une trentaine de professeur·e·s et chargé·e·s de cours dont la renommée est internationalement reconnue.
  • Elle est bilingue (français et allemand). Tous les cours peuvent être suivis dans l’une ou l’autre langue ou dans les deux langues. Il s’agit d’une occasion unique d’acquérir une compétence linguistique en cours d’étude et d’obtenir un diplôme bilingue. 
  • Elle s’investit dans la recherche. Ses quelque 160 doctorant·e·s peuvent travailler au-delà de leur domaine spécifique de recherche en lien avec d’autres chercheuses et chercheurs. 
  • Elle est reconnue par le Saint-Siège (Congrégation pour l’éducation catholique) comme une faculté décernant les diplômes requis pour l’enseignement dans les institutions académiques ecclésiastiques. 
  • Elle constitue a aussi le lieu habituel de formation théologique des séminaristes, futursrêtres et agent·e·s pastorales laïques et pastoraux laïcs des diocèses de Lausanne-Genève-Fribourg, de Sion et du Jura pastoral. 
  • Elle cultive volontiers une dimension d’ouverture, qui se traduit notamment par la présence de nombreux étudiant·e·s orthodoxes, réformé·e·s et évangéliques. La Faculté collabore d’ailleurs étroitement avec l’Institut de théologie orthodoxe de Chambésy-Genève et les deux facultés protestantes de Lausanne et Genève, ainsi qu’avec la faculté germanophone voisine de Berne. 
  • Elle est bien accueillie, intégrée dans la société et soutenue par les autorités politiques.

Brochure de la Faculté de théologie

Facts and figures

  • 20 professeur·e·s, 28 chargé·e·s de cours
  • 19 chercheuses et chercheurs «seniors»
  • 17 chercheuses et chercheurs «juniors»
  • 160 chercheuses et chercheurs doctorant·e·s
  • Environ 500 étudiant·e·s (bachelors- master-licences canoniques, doctorant·e·s, auditrices
    et auditeurs) de 50 pays du monde
  • 46 % d’étudiant·e·s germanophones
  • 52 % francophones, 2 % italophones
  • 29 % d’étudiant·e·s en classe bachelor
  • 28 % en classe master, 43 % en doctorat et autres études avancées