Conférence04.02.2018

Conférence du 21 mars 2018


Michel Chauvière, Centre d’études et de recherches administratives de Paris

De la marchandisation du social et de l’autonomie professionnelle des intervenants
Si la marchandisation du social semble admise, il faut cependant continuer à s’interroger sur les origines, les formes, les limites et les conséquences de ce changement dans le pilotage des politiques sociales et pour les professionnels de l’action sociale. Partant de l’expérience française, plusieurs variables externes seront abordées, comme le New Public Management, la force de certaines directives européennes sur les services ou les institutions/supports, l’impact du capitalisme cognitif sur la conception des savoirs, leur transmission et la recherche, la crise de la clinique et des franchises professionnelles.

Présentation du conférencier
Michel Chauvière est Directeur de recherche émérite au Centre d’études et de recherches administratives. Ses travaux portent principalement sur le social réalisé, c’est-à-dire les politiques du social, du médico-social, du socio-judiciaire et du familial, les acteurs privés et publics (administratifs et délégataires), les processus de professionnalisation des intervenant-e-s (travail du social), les mouvements sociaux pris dans une dimension historique (groupes de causes et groupes d’intérêt, notamment quand ils deviennent gestionnaires) et les enjeux de la mise en œuvre des droits des usagers dans la régulation sociale. Il mène actuellement deux recherches, l’une sur l’autisme saisi par le droit versus à l’épreuve du droit (avec Géraldine Aïdan et Roxana de Philippis) et l’autre sur une comparaison des politiques sociales France / Maghreb (avec Michel Borgetto et Wafa Tamzin).

L'auteur a publié, en lien à la thématique du cycle de conférences,
- L’Intelligence sociale en danger. Chemins de résistance et propositions, Paris, Éditions La Découverte, 2011.
- Trop de gestion tue le social. Essai sur une discrète chalandisation, Paris, Éditions La Découverte, 2007, seconde édition, 2010, avec préface inédite de l’auteur.
- Qui gouverne le social ?, Paris, Éditions Dalloz, 2008. (co-dir. M. Borgetto).
- Le Travail du social dans l’action publique. Sociologie d’une qualification controversée, Paris, Éditions Dunod, 2004.
- Qualifier le travail social. Dynamique professionnelle et qualité de service, Paris, Éditions Dunod, 2002. (co-dir. avec Didier Tronche).

Cette conférence s'inscrit dans le cadre du cycle de conférences publiques : Bureaucratie ou pouvoir discrétionnaire. Les agents intermédiaires de l’action publique.
-L'affiche du cycle de conférences publiques est accessible ici
-Le libretto des conférences est accessible ici

Lieu et horaire : Campus Miséricorde 03 3115, le mercredi de 17h15 à 19h00.