Revue de presse – juin et juillet 2016

Revue de presse – juin et juillet 2016

Qu’on dit les membres de l’Unifr dans la presse entre le 1er juin et le 31 juillet 2016? Quelques échos.

«Le président américain a raison. Mais l’intéressant c’est ce qu’il ne dit pas. La croissance est très faible depuis la crise de 2008, elle ne bénéficie presque qu’aux plus aisés, les inégalités se sont creusées, les salaires de la classe moyenne stagnent et de nombreux emplois se précarisent…»

Sergio Rossi, professeur à la Chaire de macroéconomie et d’économie monétaire, Le Matin, 28.07.2016


______


«Le mot terrorisme en Allemagne, notamment de l’Ouest, renvoie toujours aux heures noires soit du terrorisme palestinien à Munich, soit surtout à celui de la fraction de l’armée rouge avec la Bande à Bader-Meinhof. Depuis ce jour-là le terme terrorisme à relativement décliné dans la prise de conscience allemande et, étant donné que l’Allemagne n’a pas la même communauté venue des pays du Maghreb, par exemple, ou d’autres pays musulmans – Turquie exceptée – il n’y a pas la même vision de cette question là que dans d’autres pays, notamment si on fait la comparaison avec la France, voire la Grande-Bretagne.»

Gilbert Casasus, professeur d’études européennes, RTS, Le 12h30, 23.07.2016


______

«Pour moi, ces plantes sont précieuses car elles font partie de notre patrimoine, au même titre par exemple qu’une église ancienne, qu’on ne voudrait pas voir disparaître.»

– Gregor Kozlowski, directeur du Jardin botanique, Le Temps, 19.07.2016


______

«L’intégration fonctionne majoritairement bien en Suisse et cela parce que, grâce à notre structure fédéraliste, on a une insistance sur les projets locaux. L’intégration doit se faire à partir du local.»

– Mallory Schneuwly Purdie, responsable de recherche au Centre suisse islam et société, RTS, l’Invité de la rédaction, 13.07.2016


______

«Un bon droit successoral devrait s’adapter à toutes les personnes qui ne rédigent pas de testament – c’est-à-dire à 80% de la population.»

– Alexandra Jungo, professeure à la Chaire de droit civil I, Plaidoyer, 06.07.2016


______

«Je trouverais catastrophique qu’un joueur qui manifesterait sa foi se rende ensuite coupable de tricherie ou de manque de respect vis à vis de l’arbitre ou des adversaires.»

– François-Xavier Amherdt, professeur à la Chaire de théologie pastorale, pédagogie et homilétique, RTS, Forum, 07.07.2016


______

«Was die Bevölkerung nicht interessiert, hat im Parlament wenig Chancen. Im Parlament sitzen zwar viele Juristen und Rechtsanwälte. Aber die Gerichte und das Parlament wollen eigentlich nicht, dass die Leute klagen.»

– Arnold Rusch, Professor am Institut für Schweizerisches und Internationales Baurecht, zum Erfolgshonorar, Plädoyer, 6.7.2016


______

«Les rites et les éléments symboliques, c’est pour ceux qui restent, pas pour le défunt.»

François-Xavier Amherdt, professeur à la Chaire de théologie pastorale, pédagogie et homilétique, RTS, Couleur d’été, 05.07.2016


______

«La réalité virtuelle nous offre un outil très puissant pour analyser les réactions humaines face à différents stimuli.»

Thibaut Le Naour, Maître-assistant au Département de médecine, La Liberté, 05.07.2016

______

«La Suisse se trouve extrêmement bien située en terme d’utilisation des antibiotiques. C’est un des pays européen, si ce n’est le pays européen, qui consomme le moins d’antiobiotiques et en fait le meilleur usage.»

Patrice Nordmann, professeur à la Chaire de microbiologie, RTS, Mise au Point, 10.07.2016

______

«Je früher die Krankheit diagnostiziert wird, desto grösser sind die Chancen, effektive und dauerhafte Therapien dagegen zu entwickeln – und wahrscheinlich wird eines Tages sogar eine komplette Heilung möglich sein.»

Dr. Lavinia Alberi, Departement für Medizin, zu Alzheimer, myscience.ch, 5.7.2016

______

«Le Brexit ajoute une couche de crise à celle des subprimes, de la dette souveraine, plus récemment des migrants. Aucune n’a été résolue. Je ne veux pas parler de troisième guerre mondiale, mais ce qui se prépare est similaire et tout aussi dramatique.»

 – Sergio Rossi, professeur à la Chaire de macroéconomie et d’économie monétaire, Le Nouvelliste, 30.06.2016

______

«Sex muss nicht spontan sein, um Freude zu machen.»

 – Nadia Dupont, Psychologin FSP am Familieninstitut für Forschung und Beratung, zu einschlafendem Sexualleben, Südostschweiz, 28.6.2016

______

«C’est l’équilibre du remboursement de la dette qui en soi devient un objectif et donc, c’est une perversion du système.»

Bernard Dafflon, professeur à la Chaire de finance publique, RTS, 19h30, 29.06.2016

______

«Wenn es tatsächlich stimmt, dass in Davos zum heutigen Zeitpunkt noch kein Handlungsbedarf besteht, verstösst die Gemeinde mit einem vorläufigen Massnahmenverzicht nicht gegen Bundesrecht.»

Prof. Bernhard Waldmann, Lehrstuhlinhaber für Staats- und Verwaltungsrecht III, zu Zweitwohnungen, Südostschweiz, 28.6.2016

______

«On dit que les jeunes veulent tout, tout de suite, mais cette attitude se comprend: ils n’ont aucune garantie que ce qu’ils investissent sur la durée va être récompensé.»

Fabrice Plomb, maître d’enseignement et de recherche au Domaine sociologie, politique sociale et travail social, Migros Magazine, 27.06.2016

______

«Il est assez rare que l’ego d’un seul homme cherchant à asseoir l’hégémonie sur son parti détruise un pays, fissure un continent et change le monde en une seule nuit. C’est sans doute ainsi que David Cameron passera à l’histoire.»

Paul Dembinski, professeur à la Chaire de stratégie et concurrence internationale, La Liberté, 28.06.2016

______

«Der Austritt Grossbritanniens aus der EU gefährdet die Stabilität, die Sicherheit und den Wohlstand des ganzen Kontinents – und damit auch der Schweiz.»

 – Gilbert Casasus, Professor für Europastudien, zu Brexit, Berner Zeitung, 25.6.2016

______

«Ainsi, il n’y a aucune raison juridique de ne pas conclure le protocole sur la Croatie.»

Astrid Epiney, rectrice et professeure à la Chaire de droit européen, droit international et droit public, La Liberté, 24.06.2016

______

«Les pièces de monnaie et les billets de banque vont être rangés dans des musées dans un avenir assez proche, à commencer par la Suisse et quelques autres pays avancés sur le plan économique.»

Sergio Rossi, professeur à la Chaire de macroéconomie et d’économie monétaire, L’Hebdo, 23.06.2016

______

«Wer einen Satz liest, macht sich dazu Bilder in seinem Kopf.»

Pascal Gygax, Dozent für Psycholinguistik und Co-Leiter des PPSA, zu Automatismen unseres Denkens, Freiburger Nachrichten, 16.6.2016

______

«L’inauguration du Centre suisse islam et société est un symbole qui va rassembler différents groupes de la société civile suisse, de la politique et des communautés religieuses pour célébrer ce nouveau pas.»

Hans-Jörg Schmid, directeur du Centre suisse islam et société, RTS, 19h30, 13.06.2016

______

«Il n’y a sans doute pas qu’un seul institut financier impliqué à Fribourg. Des multinationales de la place utilisent ce type de services, comme des personnes privées. On voit qu’il y a une véritable industrie de la vente de sociétés offshore, un business qui rapporte un peu à tout le monde, tant qu’il est légalement possible. En Suisse, cette situation découle d’une cécité voulue pendant des dizaines d’années.»

Paul Dembinski, professeur à la Chaire de stratégie et concurrence internationale, à propos de l’affaire des Panama Papers, La Liberté, 09.06. 2016

______

«In vielen Berufen ist es nötig, nähere Kenntnisse des Islams und der Muslime im Kontext der Schweizer Gesellschaft zu haben.»

PD Dr. Hansjörg Schmid, Co-Leiter des Schweizerischen Zentrums für Islam und Gesellschaft, SDA, 08.06.2016

______

«Man will damit ein Risiko auf die Allgemeinheit, also den Steuerzahler, abwälzen. Wenn es dem Kanton derart wichtig ist, kann Graubünden ja eine eigene Schneemangelversicherung ins Leben rufen.»

Prof. Reiner Eichenberger, Leiter des Seminars für Finanzwirtschaft, zur Forderung der Bündner Bergbahnen nach mehr Geld, GR Heute, SRF, 08.06.2016

______

«Ce que Frankenstein, le roman, a apporté, c’est la figure d’un savant fou archétypique. Donc si on parle de Frankenstein au sujet de tous ces débats contemporains, si on importe cette figure du savant fou, peut-être au fond que, plutôt qu’une aide, c’est un écran à une pensée complexe qu’on pourrait développer sur ces questions de génie génétique.»

Alexandre Wenger, professeur à la Chaire médecine et société, RTS, CQFD, 08.06.2016

______

«Wir konnten die Abstammungslinie dank neuer statistischer Methoden nach Süden verlängern, bis zum griechischen und türkischen Teil der Ägäis.»

Prof. Daniel Wegmann, Bioinformatik und computationale Biologie, zur Abstammungslinie europäischer Bauern, Basler Zeitung, 07.06.2016

______

«Die einzelnen Teile sind schwer zugänglich und es gibt bisher kaum systematische Kataloge.»

 – Christoph Flüeler, Professor am Mediävistischen Institut, zur neuen Suchmaschine für Handschriftenfoschung Fragmentarium, swissinfo, 02.06.2016

______

«Ein Abseitsstehen in diesen Programmen [Horizon 2020 und diverse Austauschprogramme] hätte aber kaum zu überblickende, denkbar negative Auswirkungen auf den Forschungs- und damit auch Innovationsstandort Schweiz.»

Astrid Epiney, Professorin und Direktorin am Institut für Europarecht sowie Rektorin der Universität, zum Abschluss des Kroatien-Protokolls, Neue Zürcher Zeitung, 01.06.2016

 

Farida Khali

Exerce d’abord sa plume sur des pages culturelles et pédagogiques, puis revient à l’Unifr où elle avait déjà obtenu son Master en Lettres. Rédactrice en chef d’Alma & Georges, elle profite de ses heures de travail pour pratiquer trois de ses marottes: écrire, rencontrer des passionnés et partager leurs histoires.

Les derniers articles par Farida Khali (tout voir)

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPrint this pageEmail this to someone

Auteurs

Exerce d’abord sa plume sur des pages culturelles et pédagogiques, puis revient à l’Unifr où elle avait déjà obtenu son Master en Lettres. Rédactrice en chef d’Alma & Georges, elle profite de ses heures de travail pour pratiquer trois de ses marottes: écrire, rencontrer des passionnés et partager leurs histoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *