«Une arche de Noé ronde comme un panier!»

«Une arche de Noé ronde comme un panier!»

Dans sa vie, Irving Finkel a traduit des kilomètres de textes écrits en cunéiforme. L’un d’eux, plus que tous les autres, va pourtant le rendre célèbre. Il s’agit d’une description détaillée de la fabrication d’une arche immense et ronde… devant servir à échapper au déluge.

Le récit ressemble furieusement à celui du déluge biblique, à quelques nuances près: le texte traduit par Irving Finkel date de 1850 avant J.-C et provient de la Mésopotamie. Invité à Fribourg par l’Institut du Monde Antique et Byzantin, il a accepté de répondre, avec passion, à quelques unes de nos questions.

__________

Author

The long and winding road! Après un détour par l'archéologie, l'alpage, l'enseignement du français et le journalisme, Christian travaille depuis l'été 2015 dans notre belle Université. Son plaisir de rédacteur en ligne? Rencontrer, discuter comprendre, vulgariser et par-ta-ger!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *