A la chasse au scarabée métallique

A la chasse au scarabée métallique

Il est plus que visible, mais il faut de la persévérance pour l’attraper! Deux chercheurs de l’Institut Adolphe Merkle sont partis au Costa Rica pour observer un scarabée aux couleurs irisées. Bodo Wilts et Esteban Bermúdez souhaitent s’inspirer de cet insecte pour créer de nouveaux matériaux.

Des millions d’années d’évolution ont permis à la flore et à la faune de développer des caractéristiques remarquables que nombre de scientifiques souhaiteraient pouvoir reproduire. C’est le cas notamment de Genus Chrysina, un scarabée du Costa Rica aux magnifiques reflets métalliques. En l’état actuel de nos connaissances, on ne saurait reproduire les couleurs de cet insecte sans recourir à des substances toxiques. Percer le mystère de sa membrane irisée pourrait permettre, à l’avenir, de fabriquer des colorants moins nocifs pour l’environnement. C’est l’objectif que se sont fixé Bodo Wilts et son collègue Esteban Bermúdez de l’Institut Adolphe Merkle.

Du laboratoire à la forêt tropicale
Afin d’observer le scarabée métallique, les deux chercheurs se sont rendus en Amérique centrale au printemps dernier. Dans la nuit humide, avec l’aide de leurs collègues de l’Université du Costa Rica, ils ont dressé des draps blancs éclairés par des ampoules. Ce dispositif leur a permis de capturer une myriade d’insectes. Le scarabée métallique, en revanche, a semblé peu attiré par les feux de la rampe: seul quatre spécimens en deux nuits sont tombés dans le panneau. L’expérience n’en a pas moins été enrichissante pour les deux entomologistes en herbe, plus habitués au travail de laboratoire qu’aux expéditions exotiques: «Observer les insectes dans leur environnement nous offre une nouvelle perspective. Nous parvenons ainsi à mieux apprécier leurs caractéristiques biologiques. On comprend qu’elles ont une fonction bien particulière et qu’elles ne doivent rien au hasard», explique Bodo Wilts.
Dans une prochaine étape, deux chercheurs costaricains viendront au centre Adolphe Merkle, afin d’observer la structure optique de la cuticule de cet étonnant scarabée métallique.

_________

Page de Bodo Wilts
Page d’Estaban Bermúdez

Author

The long and winding road! Après un détour par l'archéologie, l'alpage, l'enseignement du français et le journalisme, Christian travaille depuis l'été 2015 dans notre belle Université. Son plaisir de rédacteur en ligne? Rencontrer, discuter comprendre, vulgariser et par-ta-ger!

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.