Diandra sera au cœur d’Explora, et vous?

Diandra sera au cœur d’Explora, et vous?

Le samedi 22 septembre prochain, Diandra Serpieri participera à Explora, la journée portes ouvertes de l’Université, côté coulisses. Pétillante et énergique, la jeune femme débute sa deuxième année de master en anglais et en sciences de l’éducation. Parallèlement, elle lit, dessine, travaille et pense à reprendre des cours du soir en allemand… Alors qu’est-ce qui pousse Diandra à donner ainsi de son temps libre? Nous lui avons posé la question, en français et en italien dans le texte.

As-tu un souvenir marquant de ta première semaine à l’Université de Fribourg?
Après le premier jour de présentation à l’Aula Magna, j’étais un peu perdue. L’Université est grande; il y a beaucoup de bâtiments différents. C’était un peu difficile, au début, de bien s’orienter, de comprendre où exactement avaient lieu nos cours… Je me sentais vraiment confuse! Mais après une semaine, je m’étais déjà habituée.

Quel est ton endroit préféré à Fribourg?
Pérolles, mais pas vraiment dans des locaux d’études… Plutôt au premier étage et à la cafétéria. Ce sont des endroits agréables pour bavarder et pour étudier… Surtout pendant l’été, parce qu’il n’y a presque personne! (rires) Maintenant que beaucoup de monde qui va revenir: ça va s’animer!

Que fais-tu quand tu n’étudies pas? Tu as des passe-temps?
J’aime surfer sur Internet. Je lis aussi volontiers et j’ai recommencé à dessiner. Sinon, je fais des promenades en Ville de Fribourg. J’ai aussi commencé un petit travail de télé-enquêtrice à temps partiel – juste ici, à cinq minutes de Miséricorde! D’ailleurs, ils cherchent encore du monde… (NdlR : adressez-vous directement à Diandra ou à la rédaction pour la référence exacte )

Sei Ticinese, vero? Ma parli anche parecchie altre lingue, oltre al francese e all’italiano?
Sì, sono Ticinese! Ho ripreso il francese proprio all’Università. Il tedesco l’ho studiato perlopiù al liceo, però adesso ho ripreso a parlarlo e penso di continuare a fare dei corsi serali, per tenerlo più in esercizio a livello della conversazione, per tenerlo in pratica. Poi, ovviamente, l’inglese, perché faccio gli studi in inglese! (ride)

Quali ragioni ti hanno spinta a venire fino a Friburgo?
È soprattutto il bilinguismo dell’Università che mi ha attirato a Friburgo. Durante la giornata d’informazione, io e dei compagni di classe eravamo proprio venuti per visitare, per vedere un po’ le offerte che c’erano… E mi sono detta che sarebbe meglio venire in un posto dove non si parla per lo più una lingua sola, ma dove ne senti parecchie. Ma c’è pure una vasta offerta di studi. Rispetto a molte altre Uni, mi sono detta: «Mah, penso che se una voglia anche poi cambiare, non è male essere già in un’Università dove viene offerto un bel percorso di studi alternativo.»

En plus de tes études, de tes passe-temps et de ton job, tu travailles aussi pour l’Uni: tu t’es même proposée comme bénévole pour Explora, la journée portes ouvertes du 22 septembre prochain. Qu’est-ce qui te pousse ainsi à donner encore un peu de ton temps libre?
L’automne passé, j’ai travaillé pour la première fois durant la journée dédiée aux futurs étudiants. Je me suis dit que, en plus de gagner un peu d’argent, je pouvais donner un coup de main aux nouveaux venus. Je me souviens si bien de mon premier jour ici et de toutes les questions que je me posais. Et puis, de nature, je suis une personne qui aide volontiers! De plus, Explora représente aussi une belle vitrine pour l’Université.

Que dirais-tu à d’autres étudiants ou aux employés de l’Uni, afin de les encourager à s’inscrire comme bénévoles pour Explora?
Ce sera ma première expérience, donc je ne sais pas encore comment cela va se dérouler. Mais il faut convaincre le plus de monde possible de prendre part à la vie de notre Université. Bref, si tu connaîs déjà un peu la vie de notre Uni, ou si justement tu veux t’y plonger, viens nous aider et fais passer le message autours de toi: nous cherchons encore beaucoup de bénévoles!

E avere pure alcune persone che parlano italiano, non sarebbe male secondo me. Così possono magari anche aiutare gli italofoni che non si esprimono ancora bene in francese o tedesco. Questo secondo me è sempre un plus! (rires)

__________

  • Explora, la journée portes ouvertes de l’Unifr aura lieu le samedi 22 septembre 2018. Au programme: une course à pied de 10km, une après-midi de découvertes scientifiques et culturelles et une soirée de concerts totalement made in Unifr. Toutes les informations sont ici.
  • Vous voulez faire partie de l’aventure? Inscrivez-vous comme bénévoles ici.

Serge K. Keller

Nato e cresciuto nella Svizzera italiana, comme son nom l'indique si bien, Serge K. Keller a ensuite émigré au Nord des Alpes pour ses études. Il est journaliste scientifique et technique; autrement dit, il est imprimeur d'électrons et artisan sur pixels. Depuis 2014, il travaille @unifr. Par le passé, il a été biologiste et gardien de zoo. Il en garde à ce jour un intérêt prononcé pour les sciences naturelles.
Parmi ses autres intérêts personnels, il peut citer dans le désordre: le théâtre amateur, les voyages, le cyclotourisme, la photographie, le cinéma et la lecture. Il est également ceinture noire de tsundoku.

Les derniers articles par Serge K. Keller (tout voir)

Author

Nato e cresciuto nella Svizzera italiana, comme son nom l'indique si bien, Serge K. Keller a ensuite émigré au Nord des Alpes pour ses études. Il est journaliste scientifique et technique; autrement dit, il est imprimeur d'électrons et artisan sur pixels. Depuis 2014, il travaille @unifr. Par le passé, il a été biologiste et gardien de zoo. Il en garde à ce jour un intérêt prononcé pour les sciences naturelles. Parmi ses autres intérêts personnels, il peut citer dans le désordre: le théâtre amateur, les voyages, le cyclotourisme, la photographie, le cinéma et la lecture. Il est également ceinture noire de tsundoku.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *