Pour une citoyenneté active de la personne avec une déficience intellectuelle

Pour une citoyenneté active de la personne avec une déficience intellectuelle

Former des personnes présentant une déficience intellectuelle et leur partenaires éducatifs à une pratique concrète de la citoyenneté représente un grand défi pour la pédagogie spécialisée. Une nouveau livre en présente les enjeux.

Extrait
«Le travail qui attend la personne avec une déficience intellectuelle et ses partenaires éducatifs pour les années à venir consiste prioritairement à formaliser des contextes capables de favoriser l’implémentation de pratiques de citoyenneté active dans toutes les dimensions de l’existence. Or, l’éducation spécialisée sait actuellement mieux définir les notions d’autodétermination et de citoyenneté active que les conditions de leur implémentation. La nécessité de traduire en pratiques les connaissances théoriques, en termes de stratégies, d’opportunités, de méthodes, de matériaux, constitue un des importants défis actuels de ce domaine.»

 

Résumé
Le manuel Former la personne avec une déficience intellectuelle à l’autodétermination et à la participation citoyenne s’adresse à des adultes avec une déficience intellectuelle en milieu institutionnel et à leurs partenaires éducatifs. Une première partie théorique offre une synthèse des connaissances concernant l’autodétermination et la citoyenneté active dans le domaine de la déficience intellectuelle. Elle rappelle les conditions favorisant le développement des habiletés nécessaires à l’exercice de l’autodétermination individuelle et collective en milieu socio-éducatif. Une seconde partie pratique présente des séances de formation détaillées, seize au total, à l’intention du personnel éducatif, ainsi que des personnes avec une déficience intellectuelle. Des apports didactiques, adaptés à cette population, sont aussi suggérés pour optimaliser l’apprentissage. Ce manuel est le résultat d’un projet de recherche mené par l’Institut de Pédagogie curative de l’Université de Fribourg, en collaboration avec la Cité du Genévrier (Fondation Eben-Hézer, Suisse). Les résultats obtenus, tant d’un point de vue quantitatif que par rapport aux retombées sur la vie quotidienne des personnes avec une déficience intellectuelle ayant participé au projet, ont montré la validité du programme de formation décrit dans ce manuel.

Pourquoi le lire?
En cette période de grands changements paradigmatiques quant à l’accompagnement de personnes avec une déficience intellectuelle, ce manuel a le mérite de suggérer des pistes d’intervention capables de transférer les connaissances théoriques actuelles sur l’autodétermination et la participation citoyenne au niveau des pratiques de tous les jours.

Il s’agit donc d’un véritable défi, éminemment central, particulièrement en ce moment, dans le domaine de l’éducation spécialisée.

__________

Farida Khali

Exerce d’abord sa plume sur des pages culturelles et pédagogiques, puis revient à l’Unifr où elle avait déjà obtenu son Master en Lettres. Rédactrice en chef d’Alma & Georges, elle profite de ses heures de travail pour pratiquer trois de ses marottes: écrire, rencontrer des passionnés et partager leurs histoires.

Les derniers articles par Farida Khali (tout voir)

Author

Exerce d’abord sa plume sur des pages culturelles et pédagogiques, puis revient à l’Unifr où elle avait déjà obtenu son Master en Lettres. Rédactrice en chef d’Alma & Georges, elle profite de ses heures de travail pour pratiquer trois de ses marottes: écrire, rencontrer des passionnés et partager leurs histoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *