Nos bibliothèques entre les lignes
Concept of training. Wooden bookshelf full of books in form of woman head on a bricks background. Science about human. Psychology. A human have more knowledge.

Nos bibliothèques entre les lignes

Pas d’études, ni de recherches, sans bibliothèques. Régulièrement, les bibliothécaires de l’Université de Fribourg partageront, tout au long de l’année, le regard qu’ils posent sur leur bibliothèque. La série se poursuit avec une visite de la Bibliothèque de langues et littératures dans laquelle nous entraîne Christa Mauron.

Je m’appelle Christa Mauron et je suis bibliothécaire au service de la Bibliothèque de langues et littératures (BLL) depuis bientôt 13 ans. La BLL est une BeLLe dame d’un certain âge, puisqu’elle fêtera ses 80 bougies l’année prochaine.

Ma bibliothèque
Une des particularités de ma bibliothèque est qu’elle est présente sur deux sites universitaires, Miséricorde et Beauregard. Installée à ses débuts dans le bâtiment central à Miséricorde, elle a, en effet, tellement «grossi» au fil des ans qu’il a fallu trouver de nouveaux espaces pour accueillir une partie de ses fonds. A l’été 1999, la moitié des collections – les sections de français, d’italien, d’espagnol, de rhéto-roman et de philologie romane – a été transférée au 3e étage d’un bâtiment moderne dans le quartier de Beauregard. A Miséricorde sont restées les sections de germanistique et d’anglais, rejointes en 2004 par la littérature générale et comparée.

De cette scission sont nés deux beaux bébés: BLL-MIS, parfois renommée involontairement «BLL-MISS» par certains, lapsus qui nous amuse, puisqu’il place notre bibliothèque sur le podium des «MISS Université», et BLL-BQC, souvent confondue avec les magasins de la BCU-Beauregard situés à la rue de la Carrière, ce qui engendre quelques détours infructueux pour les lecteurs.

Joli lever de soleil pour mes collègues de BLL-MIS!
BLL-MIS vide d’étudiant·e·s mais pleine comme un œuf !

En 2009 la bibliothèque a pu investir une salle adjacente et augmenter fortement ses mètres linéaires, ce qui lui a bien heureusement donné de l’air. Mais celui-ci s’est raréfié depuis…

Entre BLL-MIS et BLL-BQC les étudiants peuvent choisir, parmi une centaine de places de travail, celle qui leur conviendra le mieux. Ils y trouveront également 6 postes de travail informatisés ainsi que deux photocopieuses. Surtout, les lecteurs y sont fort bien accueillis par nos aide-bibliothécaires, compétents et toujours prêts à assister ceux et celles qui en ont besoin, à répondre aux questions et à nous donner un coup de main. D’ailleurs, sans eux, adieu les horaires continus de 8h00 à 19h00 du lundi au vendredi!

Quatre ouvrages particuliers de ma bibliothèque
J’aime bien le contraste entre le petit Poeti del dolce stil novo (11×7 cm) et le grand Atlante linguistico italiano (50×72 cm)

J’aime bien le contraste entre le petit « Poeti del dolce stil novo » (11x7 cm) et le grand Atlante linguistico italiano (50x72 cm)
La BLL acquiert des ouvrages pour enfant en Romanche, cela nous change un peu de certains ouvrages un peu plus austères…

Mon travail au jour le jour
Pour ma part j’œuvre pour BLL-BQC et j’apprécie beaucoup les locaux de Beauregard et notre spacieux bureau vitré au cœur de la bibliothèque, d’où nous avons un œil sur tout. Je m’occupe, entre autres, de commander les ouvrages demandés par les professeurs et collaborateurs de nos départements, je fais et défais les appareils de séminaire, prépare des lots de reliure (tous nos périodiques sont reliés)… Moi et mes collègues sommes un peu bibliothécaires nomades, car nous avons également toutes une place de travail à la BCU où arrivent les nouvelles acquisitions, que nous cataloguons et indexons avant de les faire parvenir à la BLL.


La vue depuis mon bureau

Mon anecdote
Lorsque les locaux de Beauregard se sont agrandis, notre bureau devait être déplacé également et ainsi bénéficier d’une magnifique vue sur les montagnes, dont je me réjouissais. Sauf qu’entretemps un immeuble avait poussé de l’autre côté de la rue. Mais nous n’avons pas tout perdu, il nous reste un petit coin où nous apercevons les montagnes.

__________

  • Site de la Bibliothèque de langues et littératures
  • Portail des bibliothèques de l’Université de Fribourg

Les derniers articles par Christa Mauron

Author

Christa Mauron est bibliothécaire - médiathécaire à la Bibliothèque de langues et littératures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *