Ces étudiant·e·s qui font l’uni: Cyrielle (1/13)

Ces étudiant·e·s qui font l’uni: Cyrielle (1/13)

A côté de son master en biologie moléculaire, Cyrielle trouve encore le temps (et l’énergie!) de présider la Fachschaft de biologie. Rencontre.

D’où t’es venue l’idée de t’engager pour la Fachschaft de biologie?
Personne n’était candidat à la présidence (rires). Je me suis dit «pourquoi pas moi»? Cela m’a pris plus d’un semestre pour être à l’aise et comprendre le fonctionnement des institutions. Maintenant, je commence à y voir plus clair.

Quel est ton cahier des charges?
Je dois déléguer des représentant·e·s au conseil de la faculté, au conseil des étudiants, auquel j’appartiens d’ailleurs, et au conseil des départements. J’essaie de garder une vision d’ensemble de ce qui se passe dans ces différentes instances et je veux m’assurer que les étudiant·e·s exercent leur droit de vote. J’organise aussi des événements pour les étudiants de biologie et de biochimie, comme des sorties au Papiliorama ou à Aquatis. Je concocte également des visites de laboratoires, sans oublier les célèbres bio-apéros! Si je n’ai pas le temps de m’en occuper moi-même, je délègue et je me contente de superviser!

Cyrielle Kaltenrieder, étudiante en biologie moléculaire et présidente de la Fachschaft de biologie

Cela te prend de temps ?
Surtout en début de semestre quand arrivent les nouveaux membres. Là, ça me prend environ trois heures par semaine, mais cela va decrescendo par la suite. J’organise en général une sortie et un bio-apéro par semestre.

Est-ce que ta charge de présidente interfère avec tes études ?
Oui c’est problématique! Parfois, je déborde de travail, notamment au labo, et je me surprends à faire des choses pour la Fachschaft parce que ça me change les idées.

Est-ce que tu reçois de la reconnaissance pour ton engagement?
Les étudiants ne savent pas tout le travail qu’exige la mise sur pied d’un événement, sans même parler du reste. Notre récompense, c’est le succès que l’on rencontre quand tout fonctionne.

C’est un peu maigre, non?
Oui, mais c’est intéressant de comprendre les rouages de l’institution, de pouvoir positionner la Fachschaft, d’aider les étudiants.

Aider les étudiants? Un exemple?
En première année, il y a beaucoup de cours propédeutiques. C’est rude et les nouveaux arrivés sont souvent désespérés. Nous, nous les rassurons. Nous leur donnons des résumés ou les examens des années précédentes. On joue aussi le rôle de médiateur s’ils ont des problèmes avec un professeur, ce qui n’arrive pas souvent.

Que t’a appris cette responsabilité à la tête de la Fachschaft?
J’ose prendre la parole en public. Je suis aussi plus sûre de moi quand il s’agit de prendre des décisions.

Cela ressemble à un tremplin vers une future carrière politique ?
(Rires). Non je ne crois pas. Cela fera sans doute bien dans mon CV, mais ce n’est pas ma motivation principale.

Questionnaire existentiel express

Diplôme en poche que feras-tu de ta vie?
Vielleicht die Welt verändern oder vielleicht einen stabilen job finden, mich niederlassen und eine familie gründen.

Dans 20 ans, comment vois-tu ta vie?
In 20 Jahren werde ich einen Job haben, der mir gefällt und mir genügend Zeit lässt viel Zeit in der Natur zu verbringen

Le rêve de ta vie?
Ich träume davon einen Sinn im Leben zu finden und den nie zu verlieren.

Le regret de ta vie?
Ich bereue nicht noch mehr ausprobiert, versucht, entdeckt oder genossen zu haben. Aber konkret kommt mir nichts in den Sinn.

Le sens de la vie?
Glüchlich zu sein und Erfüllung zu finden

Une devise pour la vie?
Um glücklich zu sein muss man hart daran arbeiten und viel Zeit und Energie darin investieren, was sich aber immer lohnt.

Sur ton lit de mort, en jetant un œil dans le rétroviseur, tu te diras que ta vie c’était quand même…
…ein Vergnügen, da die schönen Momente, die schlechten überwiegen.

_________

 

 

 

Author

The long and winding road! Après un détour par l'archéologie, l'alpage, l'enseignement du français et le journalisme, Christian travaille depuis l'été 2015 dans notre belle Université. Son plaisir de rédacteur en ligne? Rencontrer, discuter comprendre, vulgariser et par-ta-ger!

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.