Appel à contribution pour le Colloque suisse de la relève en histoire de l'art 2020, Université de Fribourg

Du 13 au 14 novembre 2020 se tiendra le 19e colloque suisse de la relève en histoire de l’Art, organisé par l’Université de Fribourg. Cet événement, s’articulant autour de la notion d’échange entre les participants, propose aux historien·ne·s de l’Art en début de carrière (BA, MA, PhD) d’ouvrir le discours sur un thème d’actualité, en présentant des projets aboutis ou encore en cours de réalisation touchant divers médias et pratiques artistiques mais également différentes époques et approches méthodologiques.

Sous le titre « Fragment », le colloque de cette année est consacré à une notion de plus en plus débattue au cours des dernières décennies (Anne Coquelin 1986, Linda Nochlin 1994, Alain Montandon 1999, Glenn Most 2009, entre autres). Utilisé en tant que trope de diverses théories contemporaines, le concept de « fragment » est envisagé à la fois comme métaphore centrale de la modernité et comme paradigme actuel du monde globalisé. Adopté comme outil épistémologique par le domaine d’histoire de l’art, le fragment ouvre des nouvelles perspectives, telles que la récupération d’éléments architecturaux ou encore l’imitation contemporaine d’artefacts historiques. Sans cesse recontextualisée, réinterprétée et réécrite, l’idée de « fragment » oblige à élargir le spectre d’approches culturelles. Cette démarche invite à prendre en compte la dimension impactante du fragment en perspective de l’histoire de l’Art tout en questionnant le rôle spécifique de cette notion au sein de la recherche.

Dans la perspective actuelle de l’histoire de l’Art, de nombreuses œuvres ne peuvent être saisies que sous une forme physique fragmentaire et ainsi être comprises en tant que fragment d’un contexte historique plus large. Le fragment demande à être reconnu comme une notion complexe — parfois même paradoxale — car il traduit une rencontre avec des événements ou des catastrophes passées tout en nous confrontant au présent immédiat. Cette superposition caractéristique relie le fragment à des discours littéraires et philosophiques plus larges, abordant des sujets tels que la temporalité, la nostalgie et la construction de l'identité. En outre, ces liens soulignent le statut particulier du fragment en tant que pivot de diverses discussions culturelles et scientifiques, qui seront réexaminées lors de la conférence.

Les propositions pourront, de manière non-exclusive, aborder les enjeux suivants:

  • la théorisation des études culturelles sur le fragment
  • la fragmentation des mécanismes de perception
  • le fragment en tant que stratégie artistique
  • archivage et conservation
  • recherche, collection et exposition
  • iconoclasme, récupération, reconstruction
  • les fragments comme points de départ ambivalents pour la recherche en histoire de l'art
  • le corps en morceaux : entre inquiétante étrangeté et fantasme totémique
  • le fragment comme vecteur indiciel de la connaissance scientifique
  • l’archéologie fictive

Les participant(e)s intéressé(e)s sont prié(e)s d'envoyer un court résumé (max. 300 mots) à nachwuchskolloquium2020@unifr.ch. Les présentations individuelles dureront environ 20 minutes et pourront être données en allemand, français ou anglais. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 31 août 2020.

Organisation:

Dominic-Alain Boariu, Tobias Ertl, Kalinka Janowski et Sandro Weilenmann

 

Avec le soutien de :

Forschungsfonds zur Hundertjahrfeier der Universität FreiburgarticulationsVKKS

SAGW / ASSH

 

Contact:

Université de Fribourg Département d'Histoire de l'art et d'archéologie

Avenue de l'Europe, 20

MIS02 - 2021  

+41 26 300 7952