Philosophie. Philosophie de la mort et de la finitude: enjeux anthropologiques et éthiques. Cours principal.
UE-T01.01709

Enseignant(s): Schumacher Bernard
Cursus: Master
Type d'enseignement: Cours
ECTS: 3
Langue(s) du cours: Français
Semestre(s): SA-2020

L’homme contemporain occidental se caractérise par une fuite de la meditatio mortis en considérant sa mort comme un événement impersonnel et banal ou comme un simple fait biologique observable et détaché de toute valeur. Il désire apprivoiser la mort à travers la tentative de la maîtriser.

Ce cours se propose - après avoir 'défini' ce qu'est la mort humaine - de mettre en lumière les diverses anthropologies sous-jacentes aux conceptions opposées de la mort dans notre société occidentale. On y discutera les thèses de la mort naturelle, de la mort biologique, respectivement de la mort dite personnelle. On abordera également la question de savoir si la mort est un mal en soi ou s'il l'est uniquement selon les circonstances , comme du fondement rationnel de la crainte à son égard. Seront abordés également le problème du contrôle de la mort et du moment où la personne peut être déclarée comme morte, comme de la question de la transplantation des organes.

 

 

 

 

 


Objectifs

Au terme du semestre, l’étudiant doit être capable de :

- dégager le plan et les idées essentielles d’un texte assez ample ;

- comprendre, assimiler et exposer les matières avec un esprit de synthèse ;

- saisir l’enjeu des questions essentielles ;