Comprendre et aider les jeunes dyspraxiques, anxieux et dépressifs. Intervention en neuroéducation

Essentiels
Date·s

Mercredi 20 mai 2020

Cette formation est complète. Vous avez la possibilité de vous mettre sur liste d'attente en cliquant sur "Inscription".

Nous vous contacterons en cas de désistement.

Durée

1 jour

Frais

CHF 250.–

Type Séminaire
Langue·s Français
A télécharger
Brochure
Lieux

Centre de Formation continue, Rue de Rome 6, Fribourg

Public-cible

Psychologues, enseignant·e·s, logopédistes, orthophonistes, ergothérapeutes, psychomotricien·ne·s, conseillers/ères pédagogiques, éducateurs/trices, animateurs/trices, parents et toutes les personnes concernées par l’éducation des enfants et des adolescents

Contenu

Les réseaux de neurones de notre cerveau se construisent à partir de briques cognitives et socio-affectives selon des règles génétiques (relativement prédéterminées sous l’influence de la biologie familiale) et épigénétiques (relativement environnementales sous l’influence de la société). Cette construction n’est pas une fatalité ! Ces réseaux se font et se défont en fonction de nos expériences, apprentissages et mémoires du passé, du présent et du futur.
Le cerveau dyspraxique est conscient de son échec durant la construction de ses briques et dépense beaucoup d’énergie pour tenter d’aboutir ou de compenser son trouble, ce qui génère une certaine fatigabilité et une lenteur anormale. Par conséquence, une perturbation neuro-cognitivo-affective avec une perte importante de l’estime de soi s’installe et engendre un désarroi favorisant l’anxiété et la dépression. Mal compris, le jeune est souvent catalogué comme malhabile, maladroit, étourdi, paresseux ou affectivement immature.
En cas de troubles de la motricité, du geste ou de l’exécution, par exemple, quelle prise en charge faut-il envisager ? Venez découvrir avec nous la dyspraxie et sa prise en charge au quotidien : vivre avec l’incertitude et appréhender les briques d’un cerveau en développement.

Objectifs

Les dernières avancées en neurosciences exploitent les fenêtres de plasticité dans le cerveau et s’en servent pour modifier ses compétences: partons à la découverte de ces avancées. Cette journée de formation continue apporte une double perspective : d’une part, avancer les connaissances et leurs mises en pratique en dépit de l’hétérogénéité de ces troubles et de l’absence de cadre théorique dans le domaine; d’autre part, aboutir à un consensus sur les propositions de rééducation les plus efficaces pour aider l’enfant, sa famille et son école afin de comprendre, apprivoiser et agir au quotidien.
Après avoir suivi cette formation, vous serez capable de :

  • Détecter les causes ultimes du désordre neuronal et synaptique qui provoque l’ensemble des comportements dyspraxiques, d’anxiété et de dépression dans le cerveau des jeunes
  • Décoder les mécanismes cérébraux et comprendre le fonctionnement de l’affectivité chez les jeunes cerveaux à risque
  • Déchiffrer la mémoire prospective dans le jeune cerveau (encodage, stockage, et vérification/suppression) et la mémoire procédurale
  • Appréhender la mémoire rétrospective dans le jeune cerveau : la récupération, se rappeler les actions, les événements ou les savoirs passés
  • Utiliser des stratégies d’intervention structurées et adaptées aux diverses problématiques.
Responsable et intervenants

Direction

Annoni Jean-Marie, Prof. Dr med., Chaire de neurologie, section de Médecine, Université de Fribourg et médecin agréé, hôpital cantonal fribourgeois

Responsable·s

Annoni Jean-Marie, Prof. Dr med., Chaire de neurologie, section de Médecine, Université de Fribourg et médecin agréé, hôpital cantonal fribourgeois

Intervenant·e·s

Ph D Cherine Fahim, chargée de cours, Université de Fribourg

Dates et lieux
Période Lieu
20.05.2020 de 09:15 à 17:00 Centre de Formation continue, Rue de Rome 6, Fribourg
Médias et documents

Document·s

Remarques sur l'inscription

Remarque : Ce séminaire ne donne pas droit à des crédits FMH.

Inscription