Profil

Questionner les sociétés du passé, c’est d’abord le plaisir de l’enquête, de la découverte de documents inédits, qui invitent à voir le monde avec d’autres lunettes. L’histoire constitue un outil précieux pour analyser les processus qui façonnent notre vie collective. Elle éclaire les problèmes du présent en révélant les présupposés sur lesquels ils reposent. Elle aiguise l’esprit critique et la prise de distance. Cette approche scientifique est plus que jamais nécessaire, à l’heure où l’histoire envahit l’espace public par les commémorations officielles, les revendications mémorielles ou les divertissements et fictions historiques.

Notre cadre chronologique, qui s'étend du 19e siècle au début de notre siècle, favorise l'articulation de problématiques historiques en lien avec les enjeux du présent. Pour cette compréhension du monde contemporain, d’autres sciences sociales sont sollicitées, comme la sociologie, l’anthropologie et les sciences politiques.

L’apprentissage de la méthode historique développe des compétences transférables dans de nombreux domaines. Dans un monde saturé de messages et d’images, il est crucial de disposer d’une méthode pour trier les informations, repérer leur fiabilité, leur pertinence, les hiérarchiser et les interpréter correctement dans leur contexte, afin de les insérer dans une réflexion plus large.

 

Différence entre le Département d'histoire contemporaine et le Département d'histoire

L’histoire contemporaine porte sur le XIXe et le XXe siècles et s’intéresse plus précisément aux conditions d’émergence, politiques, économiques, sociales et culturelles, des sociétés contemporaines modelant l’histoire du temps présent. Le Département d'histoire propose une formation portant sur les quatre périodes historiques (Antiquité, Moyen-Age, Epoque moderne et Epoque contemporaine). Le Département d'histoire offre la possibilité de suivre par la suite la formation à l’enseignement (DAES I ou DEAS II). L'accès au DAES I et au DAES II est possible aux titulaires d'un diplôme en histoire contemporaine, moyennant compléments (max. 30 crédits ECTS).

 

Perspectives professionnelles

Le bachelor en Histoire contemporaine peut être approfondi par un Master en Histoire contemporaine. Les études ouvrent sur des perspectives professionnelles variées en particulier dans les domaines des médias, des organisations internationales, de la diplomatie, le travail documentaire, ou encore l’administration publique, la culture, ainsique la recherche et l’enseignement dans les écoles supérieures. 

En savoir plus

Brochure 
«Etudier l’histoire contemporaine à l’Université de Fribourg»