Historique de la reprise théologique de ces événements

Dès le début des années 2000, l’Université de Fribourg a été attentive à ce patrimoine spirituel et a eu le souci de soutenir la recherche de l’une de ses étudiantes. Cette recherche a pris la forme d’un premier mémoire de licence en théologie sur les écrits publiés du frère Christophe Lebreton, le plus jeune d’entre eux dont la poésie et le journal intime des trois dernières années de sa vie ont permis de saisir la profondeur d’expérience et le travail de l’Esprit qui a eu lieu dans cette communauté. Cette recherche a été poursuivie sur les écrits non publiés de ce frère dans le cadre d’un doctorat en théologie spirituelle sous la direction du père Michael Sherwin, dominicain. La totalité de la thèse a été publiée par voie numérique, mettant ainsi à disposition d’autres chercheurs, outre l’étude en elle-même, un impressionnant volume de textes inédits. Une biographie spirituelle a ensuite été publiée (premier chapitre de la thèse), ainsi que la synthèse théologique (troisième chapitre adapté). Des cours spéciaux consacrés à cette spiritualité, ouverts à tous les cycles universitaires, ont été donnés entre 2012 et 2016.

Des cours spéciaux consacrés à cette spiritualité, ouverts à tous les cycles universitaires, ont été donnés entre 2012 et 2016.

Enfin, un colloque « Tibhirine, 20 ans après », premier du genre, a été co-organisé en hommage aux frères de Tibhirine pour le 20ème anniversaire de leur martyre, par un groupe de quatre étudiants de la Faculté, accompagnés par le Professeur Thierry Collaud et Marie-Dominique Minassian en octobre 2016.

L’ISTR de Marseille, à travers son laboratoire de recherche animé par Christian Salenson, a aussi œuvré pour sa part à la découverte de l’intérêt des écrits du père Christian de Chergé pour une théologie des religions et en particulier le dialogue islamo-chrétien. Quelques publications ont permis d’identifier des thèmes importants, sans pour autant avoir épuisé la question.

Les autres frères de la communauté, en dehors de frère Luc qui a été un peu travaillé, ayant moins écrit, n’ont pas fait l’objet d’investigations particulières.

L’Université de Fribourg continue d’oeuvrer à ce rayonnement en choisissant d’en faire un pôle de recherche de l’ISTAC. Un colloque en décembre 2019, pour le premier anniversaire de leur béatification,  a ainsi permis de faire connaître, grâce aux intervenants venus de divers pays, le début de réception de ce patrimoine spirituel.