Sophie Jaussi

 

Assistante diplômée

en littérature française

Adresse

Bâtiment BQC 13

Bureau 3.616
Avenue de Beauregard 13
CH-1700 Fribourg

sophie.jaussi@unifr.ch

Domaines de recherche

  • Littérature contemporaine, française et comparée
  • Autofiction
  • Représentation des corps et des sexualités
  • Critique littéraire

Thèse de doctorat

  • Figures de l'écrivain-professeur aujourd'hui: l'exemple de Philippe Forest (dirigée par le Prof. ord. Thomas Hunkeler)

Enseignement

  • SA13 - Enjeux du JE dans le récit contemporain
  • SA14 - Dire la présence: la performance à la croisée des arts
  • SA15 - L'écriture de la catastrophe
  • Parcours

    Assistante diplômée

    Université de Fribourg - depuis 2013

     

    Attachée de presse et traductrice

    Ambassade de France - Berne - 2008-2012

      

    Licence ès Lettres

    Mémoire: « Figures du "Je", Regards de l'Autre: les Identités entre miroir et mélange dans l'oeuvre de Christine Angot » (dir. prof. ord. Thomas Hunkeler), Université de Fribourg, 2007.

     

    Année académique à l'étranger

    Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 - France - 2004-2005

     

    AUTRES ACTIVITES

     

    Membre du Conseil de l'Institut de Littérature générale et comparée (corps intermédiaire)

     

    Membre du comité de lecture des Presses littéraires de Fribourg

     

    Co-fondatrice de l'association culturelle Black Empire, L'Autre Rive: promotion de l'action artistique dans le domaine de création contemporaine.

     

    Correspondante suisse de la revue Phaeton, revue pluridisciplinaire visant au développement des savoirs et à leur transmission.

     

    Publication de divers textes de création en revues ou en recueil

  • Publications

     « Naissance de l'autofiction: un Fils hybride », in: Jean-Michel Devésa (dir.), « Littérature du moi, autofiction et hétérographie dans la littérature française et en français du XXe et du XXIe siècle », Eidôlon, Cahier du Laboratoire pluridisciplinaire de recherches sur l'imaginaire appliquées à la littérature, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, 2015.

    « Mon corps en a été l'acteur, mes yeux les témoins: la douleur et sa mise en scène chez Marie L. » in: Jean-Michel Devésa (dir.), Modèles, fantasmes et intimité, Bordeaux, Pleine Page Editeur, 2005, p. 103-126. 

    « La mort de l'enfant ou la littérature comme passeur chez Philippe Forest : Rappelle-toi ce dont nos livres te parlaient à mi-voix », in: Danielle Bohler et Gérard Peylet (éds.), Eidôlon, Cahiers du Laboratoire pluridisciplinaire de recherches sur l'imaginaire appliquées à la littérature, Presses universitaires de Bordeaux, à paraître.

  • Communications

    « Grisélidis Réal – La vie à l’état brut », conférence d’introduction au film-documentaire « Grisélidis Réal, Carnet de bal », de Natacha Giler, dans le cadre du festival Femmes, Littératures, Ecritures : « Les femmes qui écrivent sont (-elles) dangereuses (?) », à Bruxelles, du 19-21 juin 2015.

    « Quand l’histoire littéraire de l’écrivain épouse celle du professeur », octobre 2014, intervention à l’occasion de la journée d’études « L’Histoire littéraire des écrivains », dans le cadre du programme doctoral de littérature française de la Conférence universitaire de Suisse romande (CUSO).

    « Philippe Forest ou quand le Japon fait signe à Tel Quel », juin 2014, intervention à l’occasion du colloque international « Figures du critique-écrivain. Formes et pratiques du discours métalittéraire », Bruxelles.

    « Des chats, de la physique quantique et du Japon… », entretien avec Philippe Forest à l’occasion de sa venue à l’Alliance française de Berne, avril 2014.

    « Combler le silence de l’autre : Forest, Ernaux, Sebald », janvier 2014, conférence dans le cadre du séminaire du Laboratoire pluridisciplinaire de recherches sur l’Imaginaire appliquées à la Littérature (LaPRIL) « La parole empêchée », Université Bordeaux Montaigne.

    « Naissance de l’autofiction : un « Fils » et une querelle « de famille », février 2014, intervention dans le cadre de la journée d’études Oxford-Fribourg « Formes et pratiques des querelles », Maison Française d’Oxford.

    « Faites dans votre culotte !  Une critique de femme ? », février 2013, intervention dans le cadre du séminaire interdisciplinaire doctoral « La révolution silencieuse : femmes-hommes II », responsabilité Prof. Danièle James-Raoul, Université Bordeaux Montaigne.