Recommandations de prise en charge dans les lieux de soins ambulatoires

Mesures préventives au cabinet (03.09.2020)

Il est important d’organiser le cabinet de manière à ce que le risque d’infection du personnel et des patient·e·s soit limité au maximum. Le document « Recommandations de prise en charge dans les lieux de soins ambulatoires  » mentionne les points essentiels de prévention de l’infection. Ces recommandations sont basées sur le fait que même un·e patient·e asymptomatique peut transmettre le COVID-19. Seul·e·s les patient·e·s avec symptômes pouvant suggérer une infection COVID-19 ne nécessitant pas de consultation au cabinet suivent la procédure de test rapide dans les sites prévus à cet effet.

Suivi des patient·e·s infecté·e·s par le COVID-19

Note importante : les recommandations publiées ci-après sont mises à disposition comme aide à la décision du médecin sur la base de retours du terrain dans la situation extraordinaire de pandémie pour un nouveau virus et n’ont de validité que durant la période où elles sont publiées sur ce site. Elles ne remplacent en aucun cas l’évaluation par le médecin traitant.

Il est important de bien expliquer au patient·e suspect·e ou confirmé·e de COVID-19 la mise en œuvre et la durée de l’isolement, et de la quarantaine pour l’entourage. En outre, un suivi toutes les 48 heures est très important, même chez les patient·e·s sans facteurs de risque. Plusieurs cas de dyspnée survenant secondairement sont signalés nécessitant une hospitalisation, parfois interprétés par les patient·e·s comme une aggravation temporaire et banalisés. Ces décompensations peuvent être rapides (rarement très rapidement, en quelques heures), parfois après une amélioration initiale, et surviennent typiquement après 5-12 jours d’évolution. A noter une incidence accrue de maladie thromboembolique chez des patient·e·s COVID-19 (JTHSSH) avec pneumonie, par exemple 23.1% de TVP lors d’un dépistage systématique chez des patient·e·s hospitalisé·e·s en médecine à l’HFR malgré une prophylaxie antithrombotique par héparine de bas poids moléculaire (HBPM). Nous recommandons d’adresser le ou la patient·e avec aggravation de la dyspnée et D-dimères augmentées aux urgences pour un CT-scan avec protocole embolie pulmonaire. Malgré l’absence de recommandation pour l’ambulatoire, il peut être raisonnable d’administrer une prophylaxie antithrombotique par HBPM (ou héparine non fractionnée en cas d’insuffisance rénale avec clearance à la créatinine < 30 ml/min) en ambulatoire dans les cas suivants :

  • obésité
  • facteurs de risque thromboemboliques
  • D-Dimères augmentées à > 3 fois la norme

(NB : dosage recommandé pour la thromboprophylaxie des patient·e·s COVID-19 à l’HFR en médecine : < 30 kg : 30 mg d’enoxaparine s.cut./jour ; 30-80 kg 40 mg d’enoxaparine s.cut./jour ; > 80 kg 60 mg d’enoxaparine s.cut./jour).

Remise de masques (02.06.2020) et rappel (15.07.2020)

( 02.06.2020) Chaque canton a édicté des règles concernant la remise de masques aux professionnel·le·s. Pour le canton de Fribourg, les informations figurent dans la directive du 28 mai 2020

 

(15.07.2020) Selon ce courrier de la pharmacienne cantonale, le canton de Fribourg n’a pas eu besoin de faire appel aux réserves de masques de la Confédération. Les masques distribués gratuitement aux médecins ne font pas partie du stock contaminé par l’Aspergillus. Il n’y a donc pas de risque, et aucun rappel ni échange sera effectué.

En collaboration avec