Symptômes cliniques et indications à un frottis

Critères de suspicion clinique 

( 29.06.2020)

  • Symptômes d’affection aiguë des voies respiratoires (p. ex. toux, maux de gorge, souffle court, douleurs thoraciques) 

Et/ou

  • Fièvre sans autre étiologie

Et/ou

  • Apparition soudaine d’une anosmie et/ou d’une agueusie (perte de l'odorat ou du goût

Et/ou

  • Etat confusionnel aigu ou détérioration de l'état général chez une personne âgée sans autre étiologie 

 

Note : le COVID-19 peut aussi se présenter avec d'autres symptômes moins fréquents et moins spécifiques : douleurs musculaires, maux de tête, sensation de fatigue généralisée, rhume, symptômes gastro-intestinaux (p. ex. nausées, vomissements, diarrhées, douleurs abdominales), éruptions cutanées (p. ex. lésions de type engelure, urticarienne, vésiculeuse, morbiliforme). 

Présentation clinique atypique chez la personne âgée

Attention, chez la personne âgée : 

  • Toux et fièvre peuvent être absentes.
  • Un tableau infectieux peut être absent.
  • Symptômes atypiques peuvent retarder le diagnostic, et donc les mesures d’isolement.

 Par conséquent, informer le personnel soignant pour rechercher activement les cas.

Symptômes compatibles avec une infection Covid-19 chez la personne âgée :

  • Etat fébrile ou hypothermie

  • Asthénie nouvelle, baisse de l’état général

  • Etat confusionnel

  • Tachycardie, hypotension artérielle

  • Chute

  • Décompensation d’une comorbidité

  • Diarrhée/vomissements

Critères de test

( 08.05.2020)

Une analyse de laboratoire est recommandée pour les personnes symptomatiques qui répondent aux critères clinique.  

En cas de disponibilité restreinte des tests, il est recommandé de tester en priorité les personnes qui répondent aux
critères cliniques et à au moins un des critères ci-dessous :

  • Personne hospitalisée, quelle que soit la sévérité des symptômes.
  • Personne vulnérable (> 65 ans, hypertension, diabète, maladie cardiovasculaire, maladie respiratoire chronique, immunosuppression, cancer).
  • Personnel (de santé) en contact direct (< 2m pendant > 15 minutes) avec des patients, respectivement des résidents dans les hôpitaux, les maisons de retraites et de soins ainsi que d’autres établissements médico-sociaux (par ex. les institutions pour personnes avec un handicap).

 Les médecins cantonaux peuvent ordonner de tester des personnes asymptomatiques dans les hôpitaux et les établissements médico-sociaux lorsque cela est justifié afin de prévenir et de contrôler la propagation du virus au sein de l’établissement.

Pour les professionnel∙le∙s de santé, vous trouverez les directives actuelles ici

 

Réalisation d’un frottis naso-pharyngé

En collaboration avec