Historique et profil

Le "Centre Saint-Nicolas pour l'étude des Églises d'Orient" est affilié à "l'Institut d'études œcuméniques" (ISO) de la Faculté de théologie de l'Université de Fribourg Suisse. L'ISO doit sa fondation à l'engagement œcuménique de l'Église catholique pendant le Concile Vatican II, et il a célébré son 50ème anniversaire en 2014. Alors que dans beaucoup d'autres endroits, le travail oecuménique perd son importance à cause de l'attention pour le dialogue interreligieux, Fribourg connaît une dynamique croissante : en 2014, un "Centre d'études pour la foi et la société" a été fondé auprès de l'ISO, mettant l'accent sur l'oecuménisme intra-protestant et le contact avec les mouvements de renouveau de l'Église. Le nouveau Centre d'études à stimulé l'engagement déjà fort de l'ISO pour l'étude des Eglises d'Orient. Ce sont en particulier des doctorant-e-s orthodoxes qui s'intéresse et s'engage dans ce cadre. Le travail toujours plus vaste et diversifié de l'ISO a conduit à l'idée de rendre plus visibles les initiatives par rapport à la tradition orientale et de donner une forme institutionelle à la coopération avec les Eglises d'Orient. Ainsi, le 6 décembre 2017, fête de Saint-Nicolas, a eu lieu la cérémonie officielle de fondation du "Centre d'études des Eglises d'Orient" ; la réunion constitutive a été convoqué pour le 8 mars 2018. Prof. Barbara Hallensleben a été élue directrice.

Le Centre Saint-Nicolas n'est pas une institution de formation en théologie orthodoxe par des théologiens orthodoxes, ni un centre d'experts occidentaux par rapport à l'Église de l'Orient. Le Centre offre plutôt une plateforme académique dans le cadre de la théologie catholique afin que les théologiens orthodoxes puissent connaître l'Église et la théologie de l'Occident à partir de leur propre expérience et repenser leur tradition ecclésiale et théologique du point de vue de la "diaspora". Ainsi, ils peuvent développer la théologie de manière créative et la représenter en tant qu'acteurs autonomes dans le dialogue.