Doctorant FNS Publié le 02.12.2020

Maxime Papaux


Un nouveau doctorant FNS à rejoint l'équipe en 2020: 


Maxime Papaux rédige une thèse de doctorat sur les relations entre son, musique et religieux dans
la pensée New Age. Il s’intéresse tant aux croyances, théories et pratiques relatives à l’influence
du son (vibrations, fréquences et énergies) sur le corps, la conscience et l’esprit qu’à la New Age
Music comme genre musical à part entière. Son approche se veut pluridisciplinaire, à l’intersection
de la science des religions et de l’ethnomusicologie. Ce travail se base sur l’analyse des
littératures scientifique et grise, sur la collecte de matériel primaire écrit, audio et visuel, ainsi que
sur la tenue d’entretiens.


Le choix de ce sujet de recherche part de l’hypothèse que nous vivons, depuis le milieu
des années 2010, un regain de la musique new age - aussi bien via les plateformes de
streaming que via la réédition et la production d’albums au sein de la scène alternative. En avril
2020 un site spécialisé consacrait ainsi un essai au «New Age of New Age Music», tandis que,
le 27 octobre 2020, le New York Times titrait un de ses articles: « A New Day Dawns For New
Age Music».


Cette recherche s’inscrit dans le projet FNS de Prof. Dr. Oliver Krüger, Dr. Manéli Fahramand
et Alice Kaiser sur les « Dynamiques rituelles, matérialités et corporalités dans les religiosités
et spiritualités contemporaines » (2020-2024).
Profil